Pourquoi avons-nous personnellement besoin d’un coach ?

 

Il est fréquent que les résistances les plus fortes, lorsque quelqu’un change, proviennent de son environnement qui se trouve lui aussi soumis à une nécessaire évolution du seul fait de l’évolution de l’un de ses éléments…

 

« Face à cette situation le coach est un allié de celui qui veut évoluer. Par sa présence, il compense les craintes qu’entraîne toute situation de changement ou les fragilités que ne manquent pas de provoquer la recherche de performance. Le coaché, compris et stimulé, peut alors se tourner vers le changement et le tenter. A cet endroit, tout se passe comme si le coach prenait la place des résistances, destinées à protéger l’individu, lui permettant ainsi de se risquer plus librement.
 
Enfin autre utilité du coach, il est celui avec qui on s’arrête. Il participe d’un temps d’arrêt comparable à celui qui suit une expiration et précède une nouvelle inspiration. Cette prise de recul, cette interrogation sur ce qu’on est en train de faire, assure de prendre la bonne direction même si cela fait perdre des minutes… pour gagner des heures. »
Olivier Devillard – Coacher – édition Dunod.